Il n’existe pas de statistiques précises sur le lien entre Haut Potentiel et burn-out. Pour autant, force est de constater que de nombreux adultes découvrent leur Haut Potentiel ou hypersensibilité après un burn-out (voire plusieurs).

Les causes du burn-out

Le burn-out se déclenche suite à une exposition constante et prolongée au stress au travail. Il est plus généralement associée aux métiers à forte sollicitation mentale, émotionnelle et affectives, aux postes à responsabilités ou encore lorsque les objectifs sont difficiles voire irréalisables. Les personnes à risques sont notamment celles qui s’investissent beaucoup dans leur travail.

Les causes du burn-out sont variées : journées de travail longues, surcharge de travail, pression des délais, travail monotone, surcharge émotionnelle…

Les différentes phases du burn-out

la phase d’alarme, qui est une manifestation du stress ;

la phase de résistance, durant laquelle le métabolisme s’adapte aux sensations de stress, le corps devient plus résistant ;

la phase de rupture, qui enclenche la réapparition des réactions caractéristiques au stress de la phase d’alarme, mais ces réactions sont alors irréversibles ;

la phase d’épuisement, qui se traduit par une perte des défenses psychologiques et une angoisse constante.

Les spécificités pour les Hauts Potentiels

Pour les personnes à Haut Potentiel, l’intensité est telle dans tout ce qu’elles entreprennent qu’elles sont particulièrement à risque d’épuisement. Les causes sont variées et souvent multiples, pour une raison très simple : les hauts potentiels ne se satisfont pas de la norme attendue par les « normaux pensants », et le décalage peut être terrible.

Le besoin de relations saines, en profondeur si possible. Un conflit latent ou ouvert avec un collègue ou un manager est une source de stress importante, liée à une très forte sensibilité.

L’exposition au regard, et à la critique des autres peuvent générer de fortes tensions émotionnelles et mentales

Le besoin de ne pas rester dans la routine, de se projeter, de créer, d’innover est source d’épuisement, et d’incompréhension de l’entourage. « Profite de ce que tu as déjà fait ! » Impossible pour une personne à HP qui ignore ses particularités de fonctionnement.

Le « perfectionnisme » : les personnes à Haut Potentiel ont un haut niveau d’exigence, et la forte activité cérébrale épuise

La perte de sens dans le travail demandé « mais comment en conscience, puis-je faire ce qu’on me demande ? ». Les personnes à Haut Potentiel, vont utiliser leur fabuleuse capacité d’adaptation et d’analyse de systèmes complexes pour trouver des solutions, faire tampon entre l’absurdité de ce qu’on leur demande, et la volonté de rendre un travail bien fait, qui a du sens (et qui ira dans le sens du Bien commun de l’entreprise, même si pas perçu comme ça). Exercice particulièrement épuisant.

Un haut degré de responsabilité : « on m’a fait confiance, je ne vais pas lâcher ». Les personnes à Haut potentiel ne s’autorisent pas à lâcher prise, ou quand elles le font en quittant un emploi par exemple, c’est pour tout de suite en reprendre un autre, sans se ressourcer. « moi burn-out, mais non, je suis juste fatigué, cela ira mieux en changeant de travail, c’est tout ».

Cette séquence ne fait qu’augmenter la phase de résistance préalable au burn-out. Les personnes à Haut Potentiel ont donc une capacité bien plus importante que la moyenne à résister dans le temps, augmentant l’intensité de la chute qui devient inévitable, si un scénario se répète.

Le fonctionnement hyper cérébral rend la notion de connexion « corps-esprit » totalement inconnue « mais de quoi parle-t-on ? Moi, fatigué, mais non, je tiens ! » Jusqu’au jour où le corps lâche, sans que la personne à Haut Potentiel ne puisse comprendre quoi que ce soit.

Une méconnaissance de ses ressources internes, pour se poser et se ressourcer en conscience, prendre du plaisir.

Et quand le burn-out survient

Et quand le corps lâche, une angoisse terrible apparait, laissant vide, colère, amertume…

Sortir d’un burn-out demande du temps, d’une manière générale, et particulièrement pour les personnes à Haut Potentiel, qui ont particulièrement puisé dans leurs ressources :

Accepter de s’arrêter, d’accueillir cette situation

Comprendre le principe de la connexion « corps-esprit », et reconnecter au corps

S’occuper, sans se sur-occuper, en se faisant plaisir, et peut-être découvrir ce qui fait plaisir, pour regagner en énergie

Potentiellement découvrir sa douance et relire sa vie au regard de ses caractéristiques

Aller au-delà des caractéristiques de la douance et de l’hypersensibilité en les mettant en lien avec sa propre personnalité

Redonner du sens à sa vie, à son projet professionnel, et peut-être personnel

S’ouvrir aux autres avec un angle nouveau, serein

Et ces étapes demandent du courage, pour aller au plus profond de soi, explorer ses fondations les plus profondes, aussi douloureuses soient-elles, pour en reconstruire de nouvelles, plus solides, en conscience, pour aller chercher, découvrir peut-être ses ressources qui permettent de rebondir,  pour transcender le burn-out et en faire un véritable cadeau. Accepter d’être accompagné, de façon pluridisciplinaire, pour avancer, pas à pas, pour aider à la transformation de la chrysalide en papillon, et toujours dans le mouvement.

Cet article vous a plu ? 
Partagez-le et inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir mon guide gratuit “6 questions à se poser pour être épanoui(e) au travail” et être informé(e) de tous mes futurs articles !

Votre guide gratuit

Haut Potentiel & Hypersensible
6 questions à se poser pour être épanoui(e) au travail

Prénom*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.